Les maquereaux (les poissons) sont arrivés!

Durant la pêche aux maquereaux, le quai grouille de monde, des plus petits aux plus grands. Et c’est au soleil couchant que la lumière est la plus belle. Elle nimbe tout ce qu’elle éclaire. Ici à Carleton-sur-Mer, c’est au mois d’août que les maquereaux arrivent en bancs sur le montant de la marée. Il suffit d’avoir d’une ligne au bout de laquelle il y a quelques hameçons et le maquereau y mordra pour vous faire le meilleur repas de poisson qui soit.

La pêche aux maquereaux

Un grand-papa que je n’ai pas identifié a pêché deux maquereaux.

000165

Quai de Carleton-sur-Mer

Les pêcheurs me font dos, tirant leur ligne vers l’ouest face au soleil. On aperçoit dans l’arrière-plan le mont Saint-Joseph. 000172

Série Quais de bois

Les quais en bois se font de plus en plus rares. Les vieux quais en bois liserés de jaune qu’ont utilisés des générations de pêcheurs seront remplacés un à un par des quais en béton. Celui-ci est l’ancien quai de l’île Bonaventure que j’ai photographié dans les années 90. Fait partie de la série Quais, Exposition 2014, Chapelle du Mont Saint-Joseph.

000186

 

Yourtes flottantes

De chez moi, je vois bien les yourtes flottantes, logements alternatifs pour les touristes. De rondes, elles sont en train de devenir carrées. Après le passage d’Arthur, semble-t-il.

 

Exposition à Carleton-sur-Mer

Je n’ai pas cessé depuis 20 ans d’explorer photographiquement le bord de mer. Cette fois-ci, je m’attarde aux blés de mer qui poussent au-dessus de la zone de battement des vagues. Dès la fonte des neiges, Ils pointent fièrement leurs épis. Ils résistent sans jamais se rompre au vent froid qui souffle de l’est et qui soulève parfois la baie en vagues dévastatrices. Ils me font penser aux Gaspésiens, qui affrontent depuis toujours le rude climat maritime et qui ont acquis une certaine sagesse face aux aux éléments et autres soubresauts de leur vie.

Foins de mer

Fait partie de la série de photos de mon expo sur le mont Saint-Joseph.  Été 2014

Photo prise par Jacques Pichat qui passait par là le 28 juin. C'est Michel, mon amoureux, qui a fabriqué les cadres de cèdre, qu'il abattu sur ses terres.

Photo prise par Jacques Pichat qui passait par là le 28 juin. C’est Michel, mon amoureux, qui a fabriqué les cadres de cèdre. Photographies limitées à 7 exemplaires.

Paraskis

© Marilyn Verge

Barachois de Carleton-sur-Mer

_DSC5771 (1)_DSC5770

Devant chez moi, sur le barachois, presque tous les jours de l’année, je peux observer les paraskis se déplaçant sur l’eau ou la glace. En hiver, de belles traînées de lumière derrière les skis. D’autres photos