Image de marque de Carleton-sur-Mer

Quand on dit, en photographie, tourner autour du sujet, je ne pouvais pas en avoir une meilleure illustration lorsque, hier soir, j’ai capté une photo inédite du belvédère : son ombre sur le foin de mer. On pourrait s’imaginer voir un vaisseau spatial. Je l’ai donc ajoutée à ma collection.

Pour l’histoire du site : Quand j’étais jeune, nous allions en voiture avec nos parents sur le banc des Maisons observer en passant les nombreuses sternes qui y nichaient. Pour préserver ce sanctuaire d’oiseaux et éloigner les curieux motorisés, la ville a construit une clôture et cet observatoire. Malheureusement, en voulant bien faire, c’est-à-dire en empêchant les gens comme nous d’aller y finir leur promenade dominicale, on a laissé libre cours aux mouettes d’aller manger les oeufs des sternes. Elles ont ainsi fini par disparaître de ce magnifique endroit et de notre ciel.

0814_DSC2715_DSC1020_DSC1011

Le belvédère ou l'observatoire d'oiseaux fait maintenant partie des éléments de notre patrimoine visuel.

Le belvédère ou l’observatoire d’oiseaux fait maintenant partie de notre patrimoine visuel.

 

Cordes à linge

J’ai imprimé récemment pour une cliente la photo de couverture du livre EN BORDURE DE MER et ça m’a fait penser que j’en avais d’autres dans ma banque de photos. Bien sûr, ce sont les cordes sur fond de mer qui m’intéressaient.  Les cordes à linge font rêver. C’est mon éditeur, Victor Lévy-Beaulieu, qui a choisi lui-même la photo de couverture du livre…

Anecdote : en feuilletant le livre de Bertrand Carrière, APRÈS STRAND, 2011, j’y ai vu la même corde à linge que j’ai photographiée au Coin du banc en 2007, sous un angle à peine différent. Sommes-nous passés par là, le même été? Nous avons photographié et publié presque la même photo (et quelques autres) en faisant le tour de la Gaspésie. 

Cordes à linge

Coin du banc, 2007

000174 000253

Livre de mes photos

Marguerites sur fond de mer

 Ces fleurs sauvages croquées sur le banc de Carleton-sur-Mer se prêtent bien à l’impression sur papier semi-transparent à mettre dans une fenêtre dont on souhaite améliorer la vue. 

          Marguerites       Marguerites sur fond de mer

Oiseaux de rivage

Dimanche, il faisait gris, mais j’en ai profité pour saisir les petits oiseaux de rivage dans le goulet de Carleton-sur-Mer. Ils dessinent de délicates silhouettes dans les flaques d’eau. Roger Caissy, ornithologue amateur, a identifié ces deux-là : petit chevalier à pattes jaunes (à gauche) et bécasseau semi-palmé (à droite).

Oiseaux de rivage

Laisses de marée

 

 

Beau temps mauvais temps, la mer m’attire comme un aimant. Je découvre dans le cordon d’algues qu’a laissé la marée descendante les plus belles formes, les plus beaux entrelacs, les plus belles dentelles qui soient. Ces formes organiques sont à mes yeux de pures oeuvres d’art.

laisse de marée

 

laisse

Miroir panoramique

À Carleton-sur-Mer, le barachois, par les journées sans vent, devient un miroir. Depuis ma galerie, j’ai pris plusieurs photos que Photoshop a recousues.

Carleton-sur-Mer panoramique

Carleton-sur-Mer panoramique

Liberté

En passant par St-Siméon, dans la Baie des Chaleurs, j’ai été attirée par ce Westfalia. Après m’être rendu compte que j’avais surexposé de plusieurs crans, j’ai l’ai photographié de nouveau selon l’exposition idéale. Mais c’est la photo surexposée et floue qui rend mieux l’impression d’aventure et de vastitude. La voici. 

Anecdote : Quelques années plus tard dans une exposition, le petit garçon du propriétaire a reconnu le véhicule. Il s’agissait du boulanger du village et non des touristes de passage. Comme quoi nous sommes parfois les touristes de notre propre région.  

Liberté

 

À l’horizontale

« Si les hommes
avaient su regarder les vitraux de la mer
ils n’auraient jamais érigé de cathédrales
Tout est là à l’horizontale
Chaque regard sur la mer nue
est une prière émue. »
 
André Lavoie a associé ce magnifique poème à cette photo.vitraux
 
 

Fenêtres littorales

J’avais à l’esprit les photos du livre de Joel Meyerowitz, Cape Light, Bullfinch Press, 1979, quand j’ai pris ces deux photos. La lumière de la baie des Chaleurs a remplacé celle de Cape Cod.

J’ai fini, au bout d’une quinzaine d’années, par les exposer avec d’autres fenêtres littorales au Musée de Bonaventure en 2010. Les fenêtres littorales m’interpellent : par la présence de la mer à travers elles, par reflet ou en arrière-plan.

J'ai inclus la porte et le poteau pour montrer que la maison n'est ouverte que l'été. Elle attend les estivales.

J’ai inclus la porte pour montrer que la maison n’est ouverte que l’été. Elle attend les estivaliers.

Chambre avec vue

Chambre avec vue.

Les yeux de Florence en noir et blanc et en couleurs

Florence a publié un égo-portrait sur Facebook. Ce sont les mêmes beaux yeux que sur la photo que j’ai prise d’elle il y a 20 ans avec son cousin Xavier, alors qu’ils étaient en vacances chez leurs grands-parents à Carleton. Publication avec son accord.

La photo des deux enfants m’avait valu d’être finaliste à un concours de photos organisé par le magazine American Photo à New York (30 000 participants)

En noir et blanc et en couleurs

En noir et blanc et en couleurs

floxa copy