Arrière-pays

Ces jours-ci, les grands froids me tiennent éloignée du bord de la mer. J’en ai profité pour faire une incursion dans l’arrière-pays, notamment à St-Louis-de-Gonzague, ancienne colonie, que la présence des éoliennes est en train de revitaliser.

Il fait non seulement froid mais il poudre beaucoup sur les champs et les chemins.

_DSC1432

Comité d’accueil à St-Louis

DSC04347

Fenêtre de la grange à Clément à Joseph

DSC04328

Poudrerie sur la route menant au deuxième rang

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s