Banc de St-Omer

Le banc de St-Omer est resté sauvage, contrairement à celui de Carleton. Une vue plongeante le met en valeur. J’en ai profité pour prendre en photo les bois de grève. 

Décembre

« (…) ce brouillard de décembre, glacial, tout en paillettes de gel suspendues (…) « Colette, la Vagabonde. 

La neige tarde à tomber cette année. J’ai, par contre, eu la chance, de croiser un harfang des neiges,  mais cette fois-ci sur le banc Larocque. Une femelle : elle est plus grosse et moins blanche que le mâle, ai-je appris d’une amie Facebook.
La mer est aussi belle qu’en été, plus bleue quand le ciel est dégagé. Le barachois hésite entre geler et dégeler. Sur le haut de la plage, les flaques d’eau forment des couches de glace.
 _DSC5889

Bains de mer

La belle météo a fait sortir parasols et chaises de plage tout au long de la semaine à Carleton-sur-Mer. Photographies prises à la plage municipale et au banc Larocque. Douceur de vivre dans la Baie-des-Chaleurs. D’autres parasols ici_DSC3424

Les ciels de mai

Les nuages occupent une place de choix dans le paysage que j’observe jour après jour. Parce qu’il vente beaucoup sur le bord de la mer et que je peux les voir arriver de très loin les gros cumulus. « Le vent soulève le ciel comme une mer. Il le fait bouillonner et noircir, il le fait écumer comme les montagnes (…) il n’y a plus que la course des nuages. Ils descendent vers … » l’est. J. Giono, Regain, 1930, p. 326.

D’autres nuages

_DSC5077-2_DSC7205-2_DSC1288-2